Plongez au cœur du monde fabuleux d'Alice au pays des Merveilles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Narcisse Lutwidge_ No time for talking. Just take off your clothes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narcisse Lutwidge
Valet de Pique; Veux-tu jouer avec moi?
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 16/11/2009
Age : 29
Localisation : Dans un bosquet feuillu, au détour d'une rue.

MessageSujet: Narcisse Lutwidge_ No time for talking. Just take off your clothes.   Mar 17 Nov - 15:15

Rosemary Cartwright a écrit:
NEEDS TO KNOW YOUR NAME



    LUKE GRIMES.
      NARCISSE LUTWIDGE.

      dit Le Valet de Pique.

      "Pour ceux qui n'ont pas de doute il n'est point de fausse route."



    WANTS YOU TO TELL HER A STORY ABOUT YOURSELF


      Hum, s’allonger sur un divan. Divine petite Alice, tu prends des risques là. Tu ne le sais pas bien sur, tu es bien trop innocente pour savoir, pour comprendre ce à quoi peut ressembler un tel objet à mes yeux. Ne fronce pas les sourcils charmante Alice, cela rend vulgaire tes traits d’habitude si fin.
      Enfin, pour te faire plaisir je vais m’exécuter. Tu permettras toutefois que j’allume une cigarette, à défaut d’avoir quelques champignons sous la main.
      Par où commencer ? Oh ! J’ai trouvé ce que je pourrais te raconter charmante Alice. Une petite anecdote, rien de bien palpitant je pense mais puisque tu insistes…

      Alors voila, c’était le jour du non anniversaire de Mazarine. Qui est-ce ? Oh, il s’agit de la Simili-tortue, voyons Alice ! Tu devrais la connaitre tout de même ! N’est-elle pas tout simplement adorable ? Elle est bien rigolote cette jolie tortue, elle est divertissante, une jolie façon de passer le temps. Si je sais qu’elle espère de faire de moi l’homme d’une seule femme, son homme ? Bien sur voyons, je suis beau mais pas stupide. Après tout, il ne s’agit là que manipulation : j’aime beaucoup la voire s’accrocher à moi, cela flatte mon égo tu comprends. Ce qui m’amuse le plus bien sur c’est de la faire espérer, puis réduire en cendres ses espoirs les plus fous et recommencer… Quel jeu génial, tu ne trouve pas ? Non ? Et bien tant pis, c’est comme cela et pas autrement de toute façon. Bref, revenons à nos moutons si tu le veux bien, j’aimerais en finir le plus vite possible, j’ai un rendez-vous de la plus haute importance après cette séance de psychanalyse. Je disais donc que c’était le jour du non-anniversaire de Mazarine. La fête battait bien entendu son plein mais j’avais décidé de m’éclipser quelques temps auparavant. Pas seul, cela va sans dire, sache jeune fille que je ne reviens jamais seul chez moi. Qui était-ce ? Oh, une ravissante demoiselle dont les bouclettes brunes dansaient dans le creux des reins. Son nom ? Pourquoi me souviendrais-je de son nom ? Ce genre d’information n’est que secondaire, sans aucun intérêt vraiment… Si j’étais amoureux ? Ecoute Alice, il va falloir que tu arrêtes de m’interrompre ainsi, je ne supporte pas ça, surtout si c’est pour t’entendre dire de telles bêtises. Je reprends. J’ai donc passé une bonne partie de l’après midi dans les adorables bras de cette inconnue, dans un des multiples recoins qu’offre le magnifique labyrinthe. Non, je ne te dirais pas ce que j’y ai fais, tu me semble bien trop jeune pour entendre de telles choses. N’insiste pas ! Donc, il s’avère que j’ai perdu la notion du temps. Subitement, la nuit s’est mise à tomber, signal pour moi, qu’il était grand temps de rentrer. Enfin, qu’il était grand temps de chercher une nouvelle conquête. J’ai donc quitté sans plus d’émotion que cela la jeune femme qui était encore étendue dans les feuillages, ne lui accordant qu’un vague salut de la main. Bref, la procédure normale. J’ai remis ma chemise, ne boutonnant que les derniers boutons, il parait que comme cela, j’ai un charme fou. Enfin, j’ai toujours énormément de charme mais plus encore ainsi. Oui, je sais, ce n’est pas évident à imaginer autant de beauté et pourtant… Bref, encore une fois, voila que m’égare ! J’ai donc pris le premier chemin qui s’offrait à mes yeux. Je savais très bien qu’il n’est jamais prudent de s’égarer le soir dans le labyrinthe mais que veux-tu chère Alice, je n’ai jamais été capable de résister à la gente féminine. Je me retrouve donc rapidement perdu, quelque part dans cet immense labyrinthe, cerné par les feuillages de plus en plus touffus. J’allume une cigarette, le rouge de la combustion devenant avec la lueur claire de la lune les seules lumières guidant mes pas. Soudain, un bruit devant moi m’interpelle. Un danger peut être ? Le labyrinthe en regorge. Il me semble apercevoir la silhouette de Zadig. Je l’appelle, il ne me répond pas. Je décide d’aller dans sa direction, peut être trouverais-je ainsi la sortie. Oh rien ne me fais peur, je n’ai pas assez de sentiments pour cela. Je débouche au bout de quelques minutes sur une petite place, vierge de toute présence. Enfin, c’est ce que je pensais au départ, juste avant que mes yeux ne tombent sur un homme qui se tenait au milieu du cercle de feuilles. Ou peut être était-ce une femme ? Je ne pourrais t’éclairer sur la question puisque que je ne m’en souviens pas. Je ne vois d’ailleurs pas très bien son visage, une douce musique résonne dans mon oreille, c’est la seule chose dont je me souvienne très nettement. Une musique hybride, un ovni étrange, rassemblant synthétiseur et musiques électroniques. Oh que j’aime cette musique ! Elle me transporte vers des horizons lointains, bordant des mondes imaginaires où les champignons psychédéliques volent et les hommes inexistants. Pas les femmes cependant. Bien sur, que serait un monde sans les femmes ? Bref, la musique m’enveloppait, je me sentais aussi léger qui si j’avais été voir cette chère Lysandre. Et voici que Rosemary apparait, devant mes yeux ébahit. Elle est là et pourtant elle semble si loin. Une illusion rien de plus, mais si le moment, tout cela semblait si réel. La tête à l’envers, me voici en train de parler à l’apparition, me voici en train de demander à cette femme, si elle connaissait le plus court chemin pour sortir de ce qui peut parfois s’apparenter à un enfer. Et comble du miracle, l’apparition me répond ! Bien sur, je ne comprends pas ce qu’elle me dit, sa voix ressemblant plus à une nouvelle mélodie qu’à un véritable et audible langage. Alors, j’ai fermé les yeux, me laissant emporter par les sons, tous plus étranges les uns que les autres, vidant ma tête de toutes pensées. Qu’importe le fait d’être perdu ici, dans ce labyrinthe, seul. Enfin seul c’est bien dommage, j’aurais peut être du garder la jeune femme sous le coude en cas d’ennuie. Oui qu’importe être ici. Je finirais bien par retrouver le chemin tôt ou tard, alors, rien ne sert de se presser. Personne ne s’inquiéterait du fait que je découche de la résidence du Valet de Pique, ce n’était pas un fait si exceptionnel, je découche assez souvent, on ne me voit que très rarement dans ce coin là. Tout simplement parce que c’est plus commode tu comprends. Et puis voila que la musique s’arrête. Simplement, subitement, sans aucune espèce de préavis. Me voici de nouveau sur terre, en plein milieu de ce maudit labyrinthe. Dur retour à la réalité, c’était si agréable. Il faisait nuit noir à présent, ma cigarette s’était éteinte depuis le temps. Poussant un soupir, j’ai finis par en allumer une autre. Regardant autour de moi, j’aperçois un banc de pierre. Beaucoup moins confortable que mon véritable lit, certes. Mais cela suffira bien pour cette nuit là. Je me suis alors allongé sur le banc de granit et j’ai fermé les yeux.

      Voila tout. Rien de bien palpitant n’est-ce pas ? Es-tu satisfaite charmante Alice ? Bien sur que oui, je n’ai jamais laissé une femme insatisfaite…



    ALICE WANTS TO KNOW THE REAL YOU


    Et derrière le masque, qui se cache ?
      PSEUDO : Narcisse.
      AGE : 21 ans.
      COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM : Je ne sais plus mais je ne le lâche plus!
      COMMENTAIRE ? : WR vivra car WR rocks et que de toutes façon rien ne lui arrive à la cheville. C'est comprit?


Dernière édition par Narcisse Lutwidge le Ven 20 Nov - 1:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosemary Cartwright
HEARTQUEEN; OFF WITH YOUR HEAD !

avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Narcisse Lutwidge_ No time for talking. Just take off your clothes.   Mar 17 Nov - 18:59

    "No time for talking. Just take off your clothes."
    Egal à toi-même, je keephe.

    I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiterabbit.bbactif.com
Narcisse Lutwidge
Valet de Pique; Veux-tu jouer avec moi?
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 16/11/2009
Age : 29
Localisation : Dans un bosquet feuillu, au détour d'une rue.

MessageSujet: Re: Narcisse Lutwidge_ No time for talking. Just take off your clothes.   Ven 20 Nov - 1:10

    Voila chère reine, j'ai terminé ma fiche : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosemary Cartwright
HEARTQUEEN; OFF WITH YOUR HEAD !

avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Narcisse Lutwidge_ No time for talking. Just take off your clothes.   Ven 20 Nov - 12:29

    "Bien sur que oui, je n’ai jamais laissé une femme insatisfaite… "
    MISTER PERFECTION.

    Je keephe bien sur, hop hop hop, fiche validée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiterabbit.bbactif.com
Narcisse Lutwidge
Valet de Pique; Veux-tu jouer avec moi?
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 16/11/2009
Age : 29
Localisation : Dans un bosquet feuillu, au détour d'une rue.

MessageSujet: Re: Narcisse Lutwidge_ No time for talking. Just take off your clothes.   Ven 20 Nov - 12:33

    I am mister Perfection héhé Cool
    Merci : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Narcisse Lutwidge_ No time for talking. Just take off your clothes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Narcisse Lutwidge_ No time for talking. Just take off your clothes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remettre en question le leadership de Madame Maryse Narcisse !
» Maryse Narcisse invitée au Sénat: discussions autour de l'universite de Tabarre
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Dr. Maryse Narcisse et Son Chauffeur Ont Etè Libèrès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHITE RABBIT :: and if you go chasing rabbits :: 
CUP OF TEA ?
 :: 
COME IN !
-
Sauter vers: