Plongez au cœur du monde fabuleux d'Alice au pays des Merveilles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PHOENIX HARMINGTON est-il libre? répondez-moi au plus vite s'il vous plait.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phoenix Harmington²

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: PHOENIX HARMINGTON est-il libre? répondez-moi au plus vite s'il vous plait.   Lun 21 Déc - 17:39

ALICE NEEDS TO KNOW YOUR NAME



    Eddie klint
      Phoenix Harmington

      dit Bouton de rose

      "Ne prenez pas la vie au sérieux ; de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant."



    ALICE WANTS YOU TO TELL HER A STORY ABOUT YOURSELF


      Allongez-vous sur le divan. Là, détendez-vous. La petite Alice s'installe face à vous, toute ouïe. En une trentaine de lignes minimum, faites le récit d'une anecdote particulièrement marquante dans la vie de votre personnage. Profitez-en pour dévoiler subtilement quelques traits de caractères de votre personnage, ses lubies, ses fantasmes. Vous êtes tout à fait libres d'incorporer de la musiques, des images, des citations et tout un tas de bazar trouvé au hasard de vos vagabondages. La reine de cœur ramasse les copies à la fin de l'heure.

      Phoenix pénétra dans cette salle dans l'ignorance, il ne se doutait pas de ce que la petite Alice allait lui demander. Mais Phoenix n'a jamais été de nature très curieux, cela ne le dérange pas de vivre dans l'ignorance, que les personnes de son entourage refusent de partager leurs secrets avec lui. Il reste impartial à la curiosité, les secrets des autres ne l'intéressent pas, ce n'est pas qu'il s'intéresse à rien bien au contraire mais le jeune Harmington laisse libre choix à ceux détonnant des secrets. Le planché grinçait sous le poids de Phoenix malgré qu'il soit léger comme une plume. En effet, Phoenix a un poids non proportionnel avec sa taille, souvent ses amis le lui disent. Il est très mince, presque maigre mais il n'est pas complexé par cela. D'ailleurs, bien qu'il soit très mince, le jeune homme est détenteur d'un charme irréversible, son regard perçant en fera tomber plus qu'une et même un. Le jeune Phoenix n'apparait pas comme étant le beau sportif aux yeux bleus mais je vous assure que derrière son apparence d'intellectuel notre petit Phoenix est homme charmeur. Cela pourrait l'ammener à être égoïste comme toute les autres fleurs du jardins mais il s'en retiens. Effectivement Phoenix ne se juge pas, ce n'est pas le garçon qui contemple son image devant le miroir tous les matins. Les seuls fois où il se regarde à travers un miroir sont lorsqu'ils s'y voit obligé, comme pour se brosser les dents... Il est loin d'être égoïste, Phoenix est avant tout un garçon bien gentil qui se montrera loyal et généreux avec n'importe qui. Il ne pense pas qu'à lui, ses amis lui reproche également de ne jamais penser à lui. C'est vrai, il s'oublie, il en pense aux plaisirs des autres avant le sien. Rares sont les Hommes ainsi de nos temps. Phoenix est très timide, il préfère rester derrière effacer des autres que s'imposer et se tenir devant tout le monde. Lorsqu'il était enfant, il avait presque honte de lui, nul sait pourquoi, c'est pour cette raison qu'il était seul. La solitude ne le dérange, il y trouve une apaisante atmosphère, cela lui permet la réflexion et les questions sur le but de l'Homme comme tout adolescent se posent. Un homme extrêmement peu sociable, à la limite de l'asociabilité. pas Phoenix se tenait debout devant la petite Alice aux visage ravis qui attendait impatiemment quelque chose de lui. Mais quoi? Phoenix était perdu, il ne savait pas vraiment ce qu'elle attendait de lui. Tel un idiot, il restait debout immobile, comme enraciner au plancher sans doute attendant l'été prochain. Enfin, Alice décida de lui expliquer tout. « Mon enfant, assis toi et raconte ce que tu n'as jamais raconté à personne » Phoenix s'avança l'air hésitant, peut-être était-il encore temps de fuir, courir comme jamais vers l'inconnue, l'invisible, un monde nouveau peut-être. Il était stressé, affolés intérieurement, peut-être cela était visible physiquement où que l'on pouvait le deviner dans son regard... Baissant la tête, il détourna son regard, et se défendit de regarder la petite Alice dans ses yeux. Notre Harmington est légèrement peureux, il ne le cache mais ne le cri pas sur tout les toits. Enfin, il atteins le sofa et s'installa soigneusement, la forme du sofa prenait celle de son corps. Il se détendait, puis regarda une dernière la petite alice avant de se creuser la tête pour satisfaire sa demande. Son sourire narquois, le mit mal à l'aise. Il finit par s'imaginer dans une salle seule, à dévoilés sont passé à un inconnue invisible. Cela marchait apparemment puisque subitement le petit Phoenix se rassura. En réalité il n'avait pas besoin de réfléchir à un fait à raconter, puisque ce qui lui est arrivé est inoubliable. Ce moment de son enfance l'as marqué définitivement, il vit avec cela sur le cœur depuis trop longtemps sans jamais ne l'avoir partagé. La petite Alice sera t-elle la première personne qui écoutera le cour récit de Phoenix? On dirait bien que oui. Phoenix eut du mal à commencer le récit de cet événement traumatisant. Bien qu'il ne soit pas très courage, il prit son courage à deux main et laissa échapper quelque mots.

      Aujourd'hui, mon passé me tourmente toujours. Cet événement m'attriste, rien que d'en parler me blesse. J'avoue ne jamais avoir avoué ce que je vais vous dire, je ne sais pas si cela va m'apaiser, me rendre plus sur de moi... J'étais enfant, en maternelle ou grande section, peut importe ce sont les faits qui sont traumatisant et non pas l'âge.
      Dans mon enfance, un soir en rentrant de son travail, ma mère m'aidait à faire mes devoirs. Pendant un certain temps, j'avais du mal à distinguer la lettre H de la lettre K. Ma mère m'expliquait avec une patience d'ange. Mais je l'écoutais à peine car je voyais monter la colère de mon père. Je connaissais la suite,: Il alla chercher la balayette dans la cuisine et me tapa dessus. Après, il fallait que je lui dise la différence entre le H et le K. Bien entendu, je mélangeais tout puis j'avais le droit à un fessé supplémentaire et on m'envoyait au lit. Telle était sa manière de m'aider à faire mes devoirs. Il voulais que je sois bon élève, que je devienne "quelqu'un".
      Je me souviens encore aujourd'hui de certaines soirées dans leurs moindres détails. Une fois, le devoir consistais à dessiner des maisons sur le cahier de calcul : six carreaux de large et quatre de haut. J'en ai fait une et sais parfaitement comment m'y prendre. Soudain, mon père s'assoit à coté de moi. Il me demande d'où à où doit aller la la prochaine maisonnette. J'ai si peur que je ne compte plus les carreaux, je réponds au hasard. Quand je me trompe, je reçois une baffe. Bientôt, tout en larmes, je suis incapable de formuler la moindre réponse. Alors il se lèvre, se dirige vers le caoutchouc. Je sais ce que cela signifie. Il prend le bambou qui sert de tuteur au caoutchouc et me frappe les fesses jusqu'à qu'elles deviennent à vif.
      Mon père nous battait, ma mère et moi. J'étais l'objet de ses défoulements... Il ne m'aimait pas il me détestait comme moi je le haïssais. A l'époque bien sur, je ne comprenais pas ce qu'il avait, la raison de ses crises répétées. Plus tard seulement, quand, j'ai commencé à en parler un peu plus souvent avec ma mère, j'ai pressenti l'explication. Il n'était pas à la hauteur, tout simplement. Il était dévoré d'ambition, et il ratait tout. Son père le méprisait à cause de cela. Grand-père avait mis ma mère en garde dès son mariage. Il qualifiait son fils de vaurien. C'est qu'il avait nourri pour lui de grandes espérances : mon père devait restaurer la famille dans sa splendeur passé d'avant l'expropriation.
      S'il n'avait pas rencontré ma mère, il serait peut-être devenus administrateur de biens – Il s'y préparait lorsqu'ils se sont connus – et aurait eu un élevage de chiens. Mais ma mère est tombée enceinte de moi, il a arrêté ses études et l'a épousée. Par la suite, il a du se mettre dans l'idée que ma mère et moi étions responsable de son échec. De tous ses rêves , il ne lui restait plus que sa Porsche et quelques amis forts en gueule.
      Non seulement il haïssait sa famille, mais encore il nous rejetait, purement et simplement. Au point qu'aucun de ses amis ne devait apprendre qu'il était marié et père de famille. Lorsque nous les rencontrions ou qu'ils venaient le chercher à la maison , nous devions l'appeler "Oncle Richard". J'avais si bien appris la leçon que je ne le trompais jamais : en présence d'étrangers, il devenait mon oncle. Pareil pour ma mère. Il lui était interdit de révéler aux amis de son mari qu'elle était sa femme, et surtout de se comporter comme telle. Je crois qu'il la faisait passer pour ma sœur. Les amis de mon père étaient plus jeunes que lui. Ils avaient encore leur avenir devant eux, du moins ils en étaient persuadés. Mon père voulait être comme eux, pas un homme chargé de famille et incapable de subvenir à ses besoins.
      Naturellement, à cette période, entre six et huit ans, tout cela m'échappait complètement. Le comportement de mon père confirmait simplement à mes yeux la règle de vie que m'enseignait la rue et l'école : battre ou être battu. Ma mère, qui a reçu sa dose de coup dans l'existence, est arrivée à la même conclusion. Elle ne cessait de me répéter "Ne commence jamais. Mais rends coup sur coup. Et tape aussi fort et aussi longtemps que tu peux." Elle, elle ne pouvait plus rendre les coups...
      Quand j'étais enfant, j'avais des souris, des souris blanches que j'appréciait particulièrement. C'était ma mère qui me les avait offert, je ne me lassais jamais de les observer à travers les barreaux. Un autre soir, mon père rentre dans ma chambre regarde la cage à souris et s'exclame « Mais elles ne sont que deux ! Où est la troisième ? » Je n'avais aucun pressentiment, tant sa question me paraissait drôle. Il n'a jamais aimé les souris et me disait tout le temps de m'en débarrasser. Je lâchais quelque mot « La souris c'est sauvée du terrain de jeux » Je m'efforçais de sourire, le coin de mes lèvres laissaient se tracé un sourire me donnant un air atrocement idiot. Mais il ne riait pas, il me regardait d'un air absolument dément. Je comprenais que d'ici trente secondes il ne se contrôlera plus. Il se mettait à hurler à taper. J'étais au lit. Coincé. Impossible de se sauver. Et il tapait Il n'avait jamais frappé aussi fort, je pensais qu'il allait me tuer.
      Il s'efforçait de se contenir, mais il n'en avait pas la force, Phoenix laissa aller sa tristesse... Les larmes débordèrent de ses yeux et lentement elle traçait leurs trajectoires jusqu'à imprégner l'oreillé d'eau salée.
      Quand il se détourna pour foncer sur ma sœur, je bondi instinctivement vers la fenêtre. Je crois que j'aurais sauté. Du onzième étage. Mais mon père me rattrapa et me jeta sur le lit. Ma mère, pour changer, était debout, en larmes, sur le seuil de la porte. Je ne la voyais même pas. Je ne la vu que quand elle se jeta sur mon père et moi. Elle lui tapait dessus à coup de poing. Mon père perdit complètement les pédales. Il traina ma mère dans le couloir, sans arrêter de la tabasser. Brusquement j'eus plus peur pour elle que pour moi. Elle essayait de lui échapper et de s'enfermer dans la salle de bains. Mais il l'empoignait par les cheveux. Comme tous les soirs du linge trempe dans la baignoire pleine d'eau. Je ne sais pas comment elle est arrivé à se dégager, si c'est mon père qui l'a lâchée ou si elle s'est libérée toute seule. Mon père livide, disparaît dans la salle de séjour. Ma mère ouvre la porte du placard, prend son manteau et s'en va. Sans prononcer une parole.
      Cela reste l'un des moments les plus terribles de mon existence, cette minute où j'ai vu ma mère partir, sans un mot, et nous laisser seules. Je ne pensais qu'à une chose après cet événement terrifiant, il va remettre ça, il va recommencer à cogner.
      Je suis maintenant un adulte à l'enfance difficile, je ne me considère pas comme étant le seul à avoir vécu ça. J'ai beaucoup souffert, je souffre toujours. J'étais un enfant battu, fils d'un père violent et d'une mère victimes de ses actes. Mon enfance est finie et j'en suis soulagé, jamais plus je ne voudrais vivre ça. Je ne souhaite à personne de le vivre.
      Les derniers de Phoenix résonnait dans sa tête, l'oreiller était imbibé de larmes, ses yeux étaient rouges et pleins de tristesse. Il n'avait plus rien à dire... Se leva en jetant un dernier regard sur la petite Alice qui avait l'air surprise, elle ne s'y attendait sans doute pas à un récit si marquant. Sorti sans retourner...


    ALICE WANTS TO KNOW THE REAL YOU


    Et derrière le masque, qui se cache ?
      PSEUDO : Maëva
      AGE : 16 ans.
      COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM : Par des partenaires. Very Happy
      COMMENTAIRE ? : Aucun, je sens que je vais bien aimé tout l'ensemble du forum... Vive les admins !! (il est jamais trop tard pour commencer le lèche-cul.) Razz Je rigole.




Le nom d'utilisateur était déjà pris mais le poste vacant était inscrit comme libre. Alors je me suis inscrit avec "²" pour me différencier. Je suis aller voir si le membre avait été validé, en effet il l'a été. Mais je me suis dit (peut-être) que vous avez mis ce poste vacant comme libre parce que la personne jouant son rôle est inactif, du moins c'est ce que j'ai remarqué. Il a posté que 5 messages et ne vient plus sur le forum depuis bientôt 20 jours. Dans les absences il n'a rien qui justifi son inactivité, alors je me suis dis que peut-être le rôle était à prendre... Je vais quand même commencer ma présentation et je verrai lorsque vous me répondrez si je m'étais trompée ou pas. Merci de me répondre vite s'il vous plait car ce rôle me tient vraiment à coeur et que ce forum m'a tapé à l'oeil je compte très vite et par n'importe quel moyen me faire valider, avec n'importe quel poste vacant ou célébrité. Merci. (J'ai flashé sur le PV de Phoenix...! Non pas sur Eddie Klint mais sur la totalité de son caractère et de ses liens.)


Dernière édition par Phoenix Harmington² le Jeu 24 Déc - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosemary Cartwright
HEARTQUEEN; OFF WITH YOUR HEAD !

avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: PHOENIX HARMINGTON est-il libre? répondez-moi au plus vite s'il vous plait.   Lun 21 Déc - 18:54

Bonjour très chère. : )
Tout d'abord je te remercie de l'intérêt que tu nous portes. I love you
Ensuite pour le poste de Phoenix, il est bel et bien pris, cependant le membre n'a pas pointé le bout de son nez depuis un moment. Si tu tiens vraiment à ce rôle, je peux essayer de le contacter pour savoir ce qu'il compte faire, mais alors je te demanderai de patienter un tout petit peu le temps d'avoir une réponse, histoire d'être correcte avec tout le moment : je suis une reine injuste certes, mais j'ai tout de même bon fond. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiterabbit.bbactif.com
Phoenix Harmington²

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: PHOENIX HARMINGTON est-il libre? répondez-moi au plus vite s'il vous plait.   Lun 21 Déc - 20:36

Oui, cela me convient. D'autant plus que ce personnage est parfait... Razz Alors comme tu me l'as demandé je vais attendre... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenix Harmington²

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: PHOENIX HARMINGTON est-il libre? répondez-moi au plus vite s'il vous plait.   Mar 22 Déc - 15:32

Désolée du double-post, mais c'est juste pour savoir à peu près combien de temps je vais attendre, s'il ne répond pas?

(Navrée c'est mal poli de demander ça mais ce perso me donne tellement envie de ben RP...) Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosemary Cartwright
HEARTQUEEN; OFF WITH YOUR HEAD !

avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: PHOENIX HARMINGTON est-il libre? répondez-moi au plus vite s'il vous plait.   Mar 22 Déc - 22:29

Oh tu sais ici on est tous malpolis. Laughing
Le moins possible je l'espere, mais je voudrais vraiment avoir une réponse de l'autre Phoenix. Bon dans les limites du raisonnable s'entend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiterabbit.bbactif.com
Phoenix Harmington²

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: PHOENIX HARMINGTON est-il libre? répondez-moi au plus vite s'il vous plait.   Mer 23 Déc - 18:26

Ok. Pas de soucis je comprends... Si j'aurais été à la place de l'autre Phoenix j'aurais évidemment préféré qu'on me prévienne. C'est tout à fait logique. Je vais attendre sans me plaindre et puis c'est tout. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosemary Cartwright
HEARTQUEEN; OFF WITH YOUR HEAD !

avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: PHOENIX HARMINGTON est-il libre? répondez-moi au plus vite s'il vous plait.   Mer 23 Déc - 21:37

Bien, comme tu as du le constater, le rôle est maintenant libre. Tu peux commencer ta fiche. Navrée pour le petit contre temps mais j'imagine que tu peux comprendre. Wink
Bon courage ! (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiterabbit.bbactif.com
Phoenix Harmington²

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: PHOENIX HARMINGTON est-il libre? répondez-moi au plus vite s'il vous plait.   Jeu 24 Déc - 13:33

Oui je comprends c'est sur. D'ailleurs je t'avoue même que quand j'ai lu ce qu'il a posté ça m'as fait tout drôle je me sentais atrocement coupable. Mais après je me suis dis "arrête de penser ça, après tout c'est son choix" Alalala... Pfiou, je vais être catégoriquement appelé "la piqueuse de PV", Sad
Dur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenix Harmington²

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: PHOENIX HARMINGTON est-il libre? répondez-moi au plus vite s'il vous plait.   Jeu 24 Déc - 15:30

Désolée du double poste mais j'ai fini ma présentation je crois... Razz
J'espère que ça vous plaira... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenix Harmington²

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: PHOENIX HARMINGTON est-il libre? répondez-moi au plus vite s'il vous plait.   Dim 27 Déc - 16:14

Personne pour me valider? Ca fait 3 jours, toujours rien... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosemary Cartwright
HEARTQUEEN; OFF WITH YOUR HEAD !

avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: PHOENIX HARMINGTON est-il libre? répondez-moi au plus vite s'il vous plait.   Dim 27 Déc - 17:19

Désolée pour le retard mais en période de fêtes, nous ne sommes pas forcément vissés devant l'ordi hein. (:
La fiche n'est pas mauvaise en soi mais j'ai relevé un nombre relativement conséquent de fautes d'accord, de syntaxe etc .. Je te laisse corriger celva avant de te valider. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiterabbit.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PHOENIX HARMINGTON est-il libre? répondez-moi au plus vite s'il vous plait.   

Revenir en haut Aller en bas
 
PHOENIX HARMINGTON est-il libre? répondez-moi au plus vite s'il vous plait.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Double ration de Tzinpaf s'il vous plait! [LIBRE]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHITE RABBIT :: and if you go chasing rabbits :: 
CUP OF TEA ?
 :: 
LET'S TALK !
-
Sauter vers: