Plongez au cœur du monde fabuleux d'Alice au pays des Merveilles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let's get crazy in the mazy laby baby! [myrtille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Domitille U. MacLeod
La Petite Huitre.
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 16/11/2009
Age : 22
Localisation : derrière toi... BOUH!

MessageSujet: Let's get crazy in the mazy laby baby! [myrtille]   Mer 23 Déc - 16:39



    ...tu me diras, en même temps, si elle lui dit elle va se faire jeter. Quoique, je crois qu'il est prêt à tout lui pardonner. Le pauvre, si il savait. Tiens, il y a du nouveau. Merde. Enfin merde pour elle. Voilà le quatre de trèfle. Ce peuvre six de carreaux a beaucoup de concurrence. Il ferait mieux de la laisser tomber et d'aller rejoindre sa mère. Ouais, bon, ils sont mariés mais si ils divorcent, personne ne s'en souviendra demain... sauf moi... et les gens à qui je l'aurait dit. Mouais, tout comptes faits il ferait mieux de se la fermer et de batifoler lui aussi. Noon! Il va pas y avoir une bagarre quand même? Ha bah si. Franchement, et dire qu'ils étaient les meilleurs amis du monde avant. C'est cette fille qui a tout compliqué. Cette marguerite. Cette vile catin. Je comprend même pas pourquoi elle l'a choisit. Elle aurait dû savoir qu'il avait perdu tout son argent en pariant avec la truite rouge. Enfin quoi! Il me semblait pourtant bien l'avoir fait circuler cette info! Rho et plus flûte! Je m'ennuie...

    Domitille sort du buisson dans lequel elle est cachée. Cela va faire trois heures qu'elle suit ce ragot, elle en sait suffisamment. Tout est gravé dans sa petite mémoire et elle se fera un plaisir de divulguer tout ceci à qui veut l'entendre. Autant dire à tout le monde. Un grelot sonne. Il est quatre heures. Domitille a rendez-vous avec une des ses amies. Le valet de trèfle. La belle Myrtille. Quel nom appêtissant. Tiens, voilà qu'elle se met à penser comme le chapelier.
    Cela faisait un petit bout de temps que les deux jeunes femmes ne s'étaient pas retrouvées. La dernière fois qu'elles s'étaient vues c'était le jour du non-anniversaire de la licorne sans corne. Ce jour là, elles avaient d'ailleurs fait une découverte assez interressante. Ne jamais mélanger du cognac avec du jus de bigorneau étoilé. Cela donne un mélange à très haute teneur explosive. Autant dire que la moitié de la cote avait failli disparaître cette fois-ci. Elles avaient bien rit. Bien pleuré aussi quand les gaz irritants se dégageant du jus de bigorneau étaient arrivés jusqu'à leurs yeux.

    Aujourd'hui, elles s'étaient donné rendez-vous dans le labyrinthe. Non, pas celui dans lequel est emprisonné le Minotaure. Bien qu'on ne serait pas étonnés d'en découvrir un au détour d'une allée. Après tout, personne ne connait les moindres recoints de ce "mazy laby". Pas même le chat. Non, ce labyrinthe est celui de la reine de coeur. Oui, oui, elle a son propre labyrinthe. Mais que voulez-vous? Après tout, elle est la reine de ce pays de timbrés!
    Nous retrouvons donc la petite huître, adossée à une haie, attendant son accolyte. Dans ses yeux, une lueur brille. Elle est passée du côté sombre de la force. Ce côté qu'elle rejoint de temps en temps et qui lui fait emprisonner de pauvres petits insectes dans des bocaux qu'elle garde au dessus de son lit. Ce côté qui lui fait mettre le feu aux maisons de la banlieue rose, surtout celles en forme de lapin. En bref, ce côté qui fait peur mais qui lui permet de rester une personne plus ou moins équilibrée (le plus ou moins met en valeur le moins car vous savez que dans ce monde...). C'et comme le ying et le yang. Chacun a un peu de l'autre en lui qui lui permet de rester stable. Mais ne nous enbriguadons pas dans un discours sur la philosophie chinoise nous y serions encore demain. Toujours est-il que Domitille semblait prête à se la jouer Dark Vador et qu'avec toi la force soit et blablabla. Elle s'était déguisée pour l'occasion, histoire de faire un peu plus peur.

    Un autre grelot sonne. Quatre heures et demi. Myrtille ne devrait pas tarder à arriver. Sans doute que son déguisement à elle est un peu long à enfiler.
    Enfin, des bruits de pas. Domitille se redresse et cesse de jouer avec son briquet.

      d o m i t i l l e . - « ravie de vous voir ma chère. qui allons-nous effrayer aujourd'hui? »


    Que le spectacle commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrtille L. Hemingway
Le Valet de Trèfle.
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 10/12/2009
Localisation : Kitchens. Pots. Weeds.

MessageSujet: Re: Let's get crazy in the mazy laby baby! [myrtille]   Jeu 24 Déc - 0:36

    Il faisait chaud ? Cela était possible. Cependant, l'intrépide Valet avait passé sa journée dans une cuisine, enfermée, sans une fenêtre ouverte sur le monde extérieur et le soleil qui surplombait celui-ci. Oh qu'il devait être doux de pouvoir passer sa tête un instant sous le vent doré de cet après-midi parfaite ? Cependant, elle gardait un drôle de sourire insane sur les lèvres. Oh elle était dans ces périodes de non-sense où tout lui semblait si drôle et si apocalyptique ! D'ailleurs les pâtisseries qui émergeaient gaiement de son four n'étaient que des images simplement sucrées, au doux goût de folie.

    Sa journée allait bientôt se terminer. Alors que le goûter improvisé pour une fête surprise était prêt, elle allait pouvoir s'échapper en douce ! Car elle avait rendez-vous ! Et quel rendez-vous ! Elle allait rejoindre sa très chère Domitille, avec laquelle elle échaffaudait des plans surréalistes et extrêmement délicieux. Comme l'était elle-même la petite huître. Voilà qu'elle courait à vive allure à travers l'herbe vivace qui caressait ses pieds nus. Pour l'occasion, elle avait promis un costume hors du commun. Et elle s'y connaissait. Jamais elle n'aurait voulu décevoir son amie. Oh, folie quand elle nous tient ! Il fallait effrayer, il fallait être terrifiant ! Car rien n'est plus délicieux qu'un satané cri d'horreur aux oreilles des plus fous. Oh qu'elle attende la Petite Huître, qu'elle attende et qu'elle se prépare à savourer un moment tout simplement extra ! Cela allait être divertissant et bullesque !
    Myrtille avait enfilé ce costume de flammes. Des bandes oranges, rouges et dorées enflammaient sa peau laiteuse. Son visage était bariolé. En rien elle ne ressemblait à la jeune fille simple et adorable qu'elle pouvait être pendant ses moments de calme.
    A cet instant précis, en l'honneur des crises pyromaniques de son amie, elle avait enfilé le costume du feu. Evidemment, dans sa poche elle avait quelques pétards et autres feux d'artifice qui seraient du plus bel effet dans leur lieu de rendez-vous. Lieu qui appartenait à la Reine. Ne prenaient-elles pas là un risque inconsidéré ? Celui d'avoir le cou tranché si elle dépassait les limites ? Oh, rien de tout cela n'effleura l'esprit malade de Myrtille. Elle était radieuse de sourires et virevoltantes de mèches étranges. L'âme embrumée, elle courait à en perdre haleine.

    Domitille ! La voilà ! Faites attention qu'elle ne vous rentre pas dedans. Dans sa maladresse, elle aurait pu vous bousculer ! Et elle ne vient pas les mains vides, voyez-vous ? A son coude fragile pend un curieux panier en osier. Si la Petite Huître risquait à pencher sa tête pour en découvrir le contenu, elle découvrirait des muffins multicolores. Car rien ne vaut une bonne partie de cache-cache-terreur dans le Labyrinthe sans Muffins multicolores d'abord.
    Oh le sourire que décrocha le Valet de Trèfle en s'approchant de son amie. Joyeuse et amusée, elle se fit saluer par cette dernière. Elle rendit une révérence adroite et gracieuse.

      m y r t i l l e : "Nous pouvons effrayer les carreaux ! La reine de carreau m'exaspère et n'apprécie pas ce qui se doit d'être appelé la bonne cuisine. De plus, elle est d'une jalousie maladive envers la Reine de Coeur. Nous lui devons une petite leçon, n'est-ce pas?"


    Un rire s'échappa, joyeux, des lèvres du Valet de Trèfle. Et alla rejoindre les cieux avec la trajectoire d'un ballon de baudruche. Son regard pétillant de malice tomba sur Domitille. Qu'en pensait-elle ? Les carreaux ? Les perdre dans le Labyrinthe et surtout les effrayer aux croisements, les rendre fous. Les faire sursauter et avoir des attaques. Et puis finalement ... imaginer la Reine de Carreau vautrée dans la boue. Mais avant ça ...

      m y r t i l l e : "N'oubliez pas de goûter un de mes gâteaux, Domitille ! N'oubliez pas ! Il en faut, pour sucrer et colorer notre aventure, qui finira, sans nul doute, dans des livres pour enfants !"


    Jamais sérieuse. D'ailleurs elle tendait une des sucreries à la Petite Huître. Qu'elle se régale. Ils étaient fait sur mesure !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domitille U. MacLeod
La Petite Huitre.
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 16/11/2009
Age : 22
Localisation : derrière toi... BOUH!

MessageSujet: Re: Let's get crazy in the mazy laby baby! [myrtille]   Lun 28 Déc - 17:26



      m y r t i l l e . - « Nous pouvons effrayer les carreaux ! La reine de carreau m'exaspère et n'apprécie pas ce qui se doit d'être appelé la bonne cuisine. De plus, elle est d'une jalousie maladive envers la Reine de Cœur. Nous lui devons une petite leçon, n'est-ce pas? »


    Domitille sourit. Le valet aussi. Les carreaux... Très bonne idée. Cela faisait une éternité que la petite huître n'était pas allée asticoter les carreaux. Elle les avait suivis, certes, épiés, très bien mais en aucun cas elle ne s'était montrée ou n'avait ouvert la bouche devant eux. Au passage, cette expression est très étrange. Il est évident que pour parler nous sommes dans l'obligation d'ouvrir la bouche mais utiliser "ouvrir la bouche" dans n'importe quel sens n'est pas concevable! Lorsque quelqu'un est devant une assiette de frites à la rhubarbe, il ouvre la bouche, or il ne parle pas, il ne fait que manger. De même, lorsque l'on est bouche-bée, on ouvre la bouche mais -et c'est ce qui fait l'expression- on n'arrive plus à parler. Fermons cette parenthèse et revenons à notre duo de festivités. Les carreaux étaient donc une très bonne idée. De plus, Domitille pouvait aisément confirmer l'aversion de la reine de carreau pour la reine de cœur: elle avait encore écouté aux portes ces derniers temps.

    Myrtille semblait au bord de l'extase. Un joli rire cristallin s'échappa de sa poitrine et vint se perdre dans l'immensité céleste. Le valet de trèfle semblait avoir pensé à tout. Domitille s'attarda un instant -ou plus- sur le costume de son amie. Une ode à la pyromanie. Domitille en fut tout émue. Les bandelettes de tissus rouge, orange, dorés dansaient sur la peau de la blanche Myrtille comme un feu danse sur une bûche. Le visage aussi était maquillé. Des traits colorés traversaient de part en part les joues de la fanfaronne telles des peintures de guerre indiennes. Une splendeur.
    Domitille, elle, avait mis son amie à l'honneur (comme quoi les choses sont bien faites). Son déguisement se découpait en deux parties, suivant l'axe de symétrie de l'être humain. D'un côté, elle portait la moitié d'une magnifique robe blanche parsemée de-ci, de-là de quelques violettes en tissus. La moitié d'une couronne de pâquerettes lui servait de couvre-chef pour son côté droit. L'autre côté, l'autre droite (aussi nommée la gauche par certains savants), était tout autrement fait. La moitié d'un corset noir aux lacets de cuir entourait le buste de l'huître. Une jupe assez courte, noire elle aussi, couvrait ses hanches. Des bas ainsi que des porte-jaretelles ornaient ses blanches jambes. Sur sa tête, une unique corne de diable trônait. Elle avait tenté de figurer les changements d'humeur de son amie. Et pour cela quoi de mieux que le stéréotype de l'ange et du démon? Elle se trouvait plutôt réussie.
    Myrtille sortit soudain un petit panier de derrière son dos. Elle l'ouvrit et laissa entrevoir quelques petits gâteaux à l'allure fort sympathique.

      m y r t i l l e . - « N'oubliez pas de goûter un de mes gâteaux, Domitille ! N'oubliez pas ! Il en faut, pour sucrer et colorer notre aventure, qui finira, sans nul doute, dans des livres pour enfants ! »


    Les contes pour enfants. Certainement leur aventure aurait tout pour y figurer. elle finirait tout au moins dans la bouche de la simili-tortue. Cette chère Mazarine. Myrtille tendit un petit cake à l'huître qui s'en saisit avec joie. Elle en croqua une bouchée. Sitôt les arômes magnifiques prirent possession de ses papilles et elle fut transportée. elle se concentra quelque peu et n'eut aucun mal à reconnaître le goût de nuage du glacage. Elle parvint ensuite à reconnaître la barbe-à-papa-au-rhum qui lui donna un petit hoquet. Enfin arriva un doux coulis de larmes de canard trompette. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, Domitille eu l'impression d'avoir passé plus d'une heure au pas des arômes. Elle sourit.

      d o m i t i l l e . - « Ma chère, vos mets sont tout simplement exquis. Vous devriez ouvrir une boutique un de ces jours. Ou peut-être devriez-vous vous associer à notre précieuse Lysandre car vos gâteau nous transportent dans un autre monde. Vous ne cesserez jamais de m'épater. Mais assez parlé. Allons nous amuser. »


    Domitille finit son cake, Myrtille en fit de même. Puis, la petit huître attrapa le bras de son amie et elles s'engoufrèrent toutes deux dans la labyrinthe. Non loin de là, des voix résonnaient. Je ne doute pas que ce soit la reine de carreau là-bas. Elle a cette voix perçante et très désagréable. En revanche il me semble reconnaître celle du beau six de carreau. Celui-ci est un gentleman... Les deux jeunes femmes réfléchissaient, toutes deux perdues dans leurs pensées. Enfin, elles se regardèrent et décidèrent qu'il était temps de passer à l'acion. Mais auparavant, un petit gâteau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let's get crazy in the mazy laby baby! [myrtille]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's get crazy in the mazy laby baby! [myrtille]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» Crazy Minds
» la Crazy Time recrute!!!
» 03. Redhead, you konw you're driving me crazy right ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHITE RABBIT :: one pill makes you larger :: 
CARDS CASTLE
 :: 
MAZY LABY
-
Sauter vers: